Episode 15

Tonton Pierre a fait d’un imam se disant Tabligh (proche des salafistes), analphabète dans la langue de Molière, un agent de médiation et un efficace agent électoral. La laïcité y perd ce que Tonton y gagne !

 

 

            Si « les voies du seigneur sont impénétrables », les voix de Tonton Pierre sont perméables aux promesses et se comptent une à une les dimanches soirs d’élections.

            Depuis son implantation à Mantes-la-Jolie, Tonton Pierre a toujours veillé à ce que le Val-Fourré (plus de la moitié de la population de la commune) soit sous contrôle au niveau électoral au travers de relais repérés comme influents et même créés de toutes pièces  (imams aux ordres, grands-frères plus ou moins sur le retour, associations subventionnées et bidons pour la grande majorité…). Pour le reste, il a toujours fait confiance aux bétonneurs et autres aménageurs urbains pour engloutir les crédits de l’ANRU et régler le cœur du problème… la désespérance des habitants.

            Certes Tonton Pierre ne peut pas régler les problèmes des cités-ghettos à lui tout seul (les gouvernements de gauche et de droite en sont responsables depuis des décennies), mais il aurait pu tenter quelque chose - a minima – de digne et pourquoi pas d’innovant. Non, Tonton Pierre travaille à l’ancienne, en flattant souvent les personnes les moins reluisantes des différentes communautés, en mettant sur orbite les plus ambitieux, en traitant sous la table avec les plus vils… Le bon vieux temps des colonies en somme ! Entre voyoucratie et intégrisme religieux !

            L’un des piliers du système Bédier au Val-Fourré c’est Mohamed Rabiti, l’imam-recteur auto-désigné de la future grande mosquée située près de la piscine.

            Petite visite des lieux ? http://www.mosqueeothmane-mantes.com/ - Cela devrait être l’une des plus grandes d’Ile-de-France avec 1500 places pour accueillir dignement les fidèles.

            La seule chose qui semble bizarre dans cet affaire c’est la personnalité de son imam-recteur du moment, et présenté comme tel, Mohamed Rabiti.

            Le personnage est décrit par Le Canard Enchaîné comme proche du salafisme, comme médiateur social pour le compte d’une officine de la mairie de Mantes-la-Jolie et comme agent électoral de Tonton Pierre. Un curieux mélange des genres.

http://www.leparisien.fr/yvelines/polemique-a-propos-de-la-seconde-mosquee-13-10-2005-2006376622.php

https://bellaciao.org/fr/spip.php?article141741

 

L’homme de Dieu au cœur du système de
Tonton Pierre au Val-Fourré

10
11

https://www.youtube.com/watch?v=ySfIqN9sl4M

 

 

            Si Mohamed Rabiti est l’imam préféré de Tonton Pierre, le saint homme devra se former s’il veut le rester. En effet, une formation universitaire est désormais obligatoire. Octroyant le statut d'étudiant, ce Diplôme Universitaire propose une formation centrée sur la personne et respectueuse de la diversité culturelle et cultuelle, favorisant l'acquisition de connaissances et de pratiques conformes à l'Etat de Droit et aux valeurs démocratiques de la République française, permettant la mise en œuvre, dans le respect des identités communautaires et non-communautaristes, d’une laïcité ouverte, stimulante, respectueuse des convictions de chacun, mais aussi exigeante, vigilante, intransigeante même, lorsque les termes du pacte commun sont en jeu… Vaste programme pour un salafiste dont la maîtrise de la langue française ne passe pas par l’écrit !

 

 

Définition du jour

Médiateur social : http://www.ash.tm.fr/mybdd/144/144_010/mediateur-social.html

×