Yves Vandewalle, le dernier rebelle ?

 

 

 

Après le GIP (Groupement d’intérêt public),

 

l’association de droit sénégalais !

 

 

En juin dernier, le conseiller départemental (LR) Yves Vandewalle clamait haut et fort ses doutes quant au financement et au fonctionnement de l’YCID http://lesaventuresdetontonpierre.e-monsite.com/pages/page-41.htmln (Yvelines coopération internationale et développement).

 

La nouvelle structure mise en place par Tonton Pierre pour conforter sa « politique » africaine échappe en effet, du fait de sa structure juridique, aux contrôles des élus des Yvelines - bien qu’ils en assument (via vos impôts, 1 663 689 € à ce jour…) le fonctionnement, le gîte et le couvert – et au garde-fou que peut représenter la chaîne administrative de la collectivité.

 

Autrement dit, seul Tonton Pierre en a la maîtrise, le conseil d’administration de ce GIP ressemblant dans la majorité de sa composition à une sorte de club des VIP des redevables du président du Conseil départemental.

Yves Vandewalle, conseiller départemental du Canton de Maurepas s’interroge alors : « Les temps sont à la disette budgétaire (…) La coopération décentralisée n’est pas vraiment une compétence départementale (…) Confier la gestion de ces crédits (1 663 689 € à ce jour) à un G.I.P. ne me paraît pas réellement justifié, dans la mesure où la part du financement départemental est très importante, et le personnel issu du Conseil départemental. Ce mode opératoire a pour effet de déposséder notre assemblée de son pouvoir de décision et de contrôle ». https://www.yvelines.fr/wp-content/uploads/2010/03/CRA-du-19-juin-2015.pdf

 

L’élu est un homme bien élevé, les mots sont posés. Il appartient à la majorité départementale (100% des sièges)… Mais il respect son mandat et exprime a minima des « doutes ». Il est le seul au final à s’abstenir de voter la délibération (730 000 €). Il n’est peut-être pas inutile de retenir son nom car ce n’est pas la seule fois où l’élu du canton de Maurepas s’inquiète de certaines pratiques et choix au sein de l’assemblée territoriale présidée par Tonton Pierre.

Yves Vandewalle doit avoir des dons de divination puisque son "cauchemar" est aujourd'hui palpable si l’on en croit le site internet du Conseil départemental http://mobiles.yvelines.fr/blog/2015/12/02/les-fondations-de-la-mdy-au-senegal-sont-posees/

 

Mais Yves Vandewalles peut être rassuré… Jean-Marie Tétart, maire de Houdan et député des Yvelines, supervise au Sénégal le bon emploi des impôts votés par les élus du conseil départemental… et confiés à un GIP incontrôlable par son argentier et dont une association sénégalaise assure la maîtrise d’œuvre des investissements… Effectivement, on se demande bien pourquoi l’élu du canton de Maurepas s’inquiète du bon usage des impôts des Yvelinois en période de disette budgétaire !

http://mobiles.yvelines.fr/blog/2015/12/02/les-fondations-de-la-mdy-au-senegal-sont-posees/

 

 

1 association

Non seulement l’YCID échappe au contrôle de la majorité des élus du Conseil départemental et des services administratifs, mais c’est une association de droit sénégalais qui gère sur place son premier investissement…

 

 

 

2 impots

 

Ce sont donc bien vos impôts collectés par le Conseil départemental yvelinois qui alimentent à 99% une structure autonome de coopération décentralisée qui délègue ensuite à une association de droit sénégalais le soin de gérer la construction d’une maison des Yvelines au Sénégal (150 000 €).

 

 

3 classique

« Permettra à des Yvelinois éloignés du marché du travail classique ».

Se rapprocher du marché du travail… en s’éloignant. Effectivement, personne n’avait encore osé !

 

 

4 famille

 

« Permettra à des Yvelinois éloignés du marché du travail classique »… de « se rapprocher de leur famille » et « passer le permis de conduire ». Vu sous cet angle…

 

 

7 tetart

 

5 jean marie

 Jean-Marie Tétart, maire de Houdan et député des Yvelines, est « impressionné »… de quoi ? D’être le président d’une structure issue d’une collectivité à laquelle il n’appartient pas et dont le premier acte de responsabilité a été de confier sa première réalisation concrète à une association dont les statuts ne sont pas du ressort d’une juridiction française ? Le mot « inquiet » est sans doute plus approprié !  

 

 

 

6 8

Pour que les choses soient bien claires pour tous, voici le joli panneau d’affichage installé devant le chantier de la future Maison des Yvelines au Sénégal (merci au Conseil départemental des Yvelines pour sa transparence exogène).

 

1 – Vos impôts

2 – L’YCID

3 – L’association de droit sénégalais (les élus du Conseil départemental ont-ils voté en faveur de cette création !)

4 – La future maison des Yvelines

×