Tonton Pierre, Pécresse et son Excellence (épisode 2)

 

 

Valérie Pécresse : « Pour lutter contre communautarisme »

 

Durant la campagne des élections régionales, Valérie Pécresse a promis à diverses reprises de « rétablir l'autorité républicaine pour lutter contre le communautarisme, les trafics et la radicalisation » http://www.localtis.info/cs/ContentServer?pagename=Localtis/LOCActu/ArticleActualite&cid=1250269977255

 

 

Pecresse contre communautarisme

 

 

Nous avions suspendu nos publications le temps de la campagne officielle des élections régionales par esprit républicain… Les postures répétées de Valérie Pécresse résonnaient donc à nos oreilles comme autant de bonnes nouvelles (sur son annonce concernant la lutte contre le communautarisme). Mais bon, nous sommes quelques-un(e)s à avoir participé à des campagnes électorales… et au final nous n’avons pas été déçus.

 

Le vendredi 4 décembre 2015, dès 20h30, (la campagne électorale du premier tour devait s’achever à minuit ce même jour), à l’Agora (maison des associations), à Mantes-la-Jolie, Valérie Pécresse était l’attraction principale de deux « réunions » qui ont pu apparaître (huis-clos de la réunion) comme étant placées sous le sceau du communautarisme électoral, l’un des moteurs du système mis en place depuis des années par Tonton Pierre.

 

Douillet 1

 

Les invités (communauté sénégalaise pour la première réunion et communauté portugaise pour la seconde) ont effet tous été conviés à rencontrer la tête de liste LR-UDI-Modem d’IDF par SMS. Bref, des réunions bien discrètes venant ponctuer une campagne pourtant très médiatique dont les acteurs cherchent à tous crins d’ordinaire la publicité de leurs idées… Ici, non. Pourquoi ? Mystère…

A nos yeux, une réunion politique doit être ouverte à l'ensemble de la communauté nationale ; la République étant une et indivisible, c’est même l’article1er de la Constitution : « La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale ».

Réunir une communauté au rez-de-chaussée puis une autre au sous-sol du même bâtiment quelques minutes plus tard cela s'appelle du communautarisme. Il n’est pas interdit d’approuver ce genre de chose, mais ce n’est pas notre conception de la société. Le communautarisme est pour nous le ferment des pires dérives : on ne classe pas les électeurs selon leurs origines ethniques et/ou religieuses. Il existe des problèmes spécifiques, mais ils doivent être traités à livre ouvert par l'ensemble de la communauté nationale. Le communautarisme est le meilleur moyen de diviser les gens et de les maintenir sous influence. Par ailleurs, cette réunion politique qui s'est déroulée dans un bâtiment municipal n'a fait l'objet d'aucune publicité, les invités ont été parfaitement ciblés (quels critères ?) et conviés uniquement par SMS.

Douillet 2

 

Seules traces de cet évènement électoral à Mantes-la-Jolie, quatre photos sur le compte Twitter de l’inconséquent David Douillet (et une reprise sur celui de Valérie Pécresse) qui permettent de percevoir l’enjeu. On y parle de « rencontres » et/ou de « meeting » et de « coopération décentralisée » (on y arrive enfin).

 

Pecresse communautarisme

 

Après une première « réunion » destinée essentiellement aux ressortissants de l’Afrique de l’Ouest francophone qui s’est déroulé salle A (rez-de-chaussée) à l’Agora, Valérie Pécresse a été « invitée » à venir rencontrer au sous-sol des représentants de la communauté lusophone (il y une coopération décentralisée avec le Portugal ? )… Cette fois-ci, les consignes ont été respectées (et/ou David Douillet n’a pas été de la fête) et donc pas de photo disponible.

Il est bien évidement et tout à fait normal que la tête de liste de la droite républicaine aux élections régionales d’Ile-de-France participe à des réunions électorales… C’est même son devoir. Ce qui est plus surprenant – mais la vie n’est qu’une vaste farce – c’est que cela se déroule en catimini, quasi furtivement et quelques minutes avant la fin de la campagne officielle du premier tour, lors deux réunions distinctes et successives auprès de deux communautés.

Favoriser le communautarisme est l’une des marques de fabrique de Tonton Pierre… et Valérie Pécresse s’est prêtée à ce petit jeu que nous réaffirmons être dangereux pour l’unité même de la République.

Etonnement (?), aucun média local n’a parlé de ces derniers et singuliers actes de campagne achevant le premier tour des élections régionales de Valérie Pécresse. Il nous est donc impossible de vous évoquer la teneur réelle des propos échangés durant ces deux réunions privatives… David Douillet parle d’un « meeting » avant d’évoquer « une rencontre pour parler de coopération décentralisée », Valérie Pécresse, quant à elle, évoque « un dîner sympa avant nos dernières rencontres à Mantes-la-Jolie ».

Il est à noter que la très grande majorité des élus municipaux de Mantes-la-Jolie n’a pas été conviée à ce moment fort de la démocratie locale (ni même alertés)… pas plus que les militants LR pour faire la claque ! 

×