RIDICULE ET ODIEUX

 

 

 

L'odieux est la porte de sortie

 

 

du ridicule (Victor Hugo)

 

 

 

En novembre dernier, Tonton Pierre clamait haut et fort qu'il venait (avec vos impôts ; totale de la facture 10 millions d'euros) de sauver l'entreprise mantaise Dunlopillo.

Quatre mois plus tard – pas 1 an ou dix ans, 4 MOIS PLUS TARD – les actionnaires de Dunlopillo jettent l'éponge et les quelques 300 salariés qui vont avec… mais pas les 10 millions d'euros du Conseil départemental (vos impôts).

Tonton Pierre qui vient de donner 10 millions d'euros aux actionnaires, et avec comme plan B la construction fantasmagorique d'une marina à Mantes-la-Jolie (via un promoteur), « va mobiliser une cellule d'aide sociale » (Le Parisien du 1er mars 2016)… avec comme actions phares « la distribution d'aide alimentaire » aux salariés et l'ouverture d'une discussion avec les bailleurs sociaux au sujet « d'un moratoire des loyers ».

 

 

10 1

 

Tonton Pierre qui vient d'être chargé de l'attractivité économique (sic!) par Philippe Tautou, sa doublure lumière au GPS&O (la nouvelle intercommunalité de la basse vallée de Seine), n'a pas d'autre solution que de promettre une soupe populaire (avec vos impôts une fois encore) et de négocier des loyers avec des organismes HLM… comme l'OPIEVOY... dont il est le président !

Tonton Pierre sombre dans le ridicule… mais comme personne ne dit rien… il peut même se permettre de devenir carrément odieux !

 

 

×