Ma petite entreprise...

 

 

 

Lhabib Eddadoudi - La Gazette du Mantois / en Yvelines

 



Ma petit entreprise connaît la crise...

Mais pas moi !

 

 



Nous vous avions déjà raconté la réalité du hold-up de Lhabib Eddaoudi sur Radio Droit de Cité pour en faire LFM (radio associative), sa totale soumission à Tonton Pierre http://lesaventuresdetontonpierre.e-monsite.com/pages/page-35.html via La Gazette du Mantois (devenue depuis quelques temps La Gazette en Yvelines) et son sens très particulier de la liberté d'expression vis-à-vis de ses rares apprentis-journalistes, smicards dans le meilleurs des cas, https://www.facebook.com/ferdinand.bardamu.9638/posts/359832614355779
Mais bon, on ne prête qu'aux riches !

 

1 7

 

Une belle tête de vainqueur !

 

 

14716243 1195545973821642 610647013236567746 n

 

 

Patron, c'est un métier !

 

 


Cette expression populaire colle néanmoins parfaitement à celui qui dresse, semaines après semaines, les louanges de Tonton Pierre et de ses affidés dans son hebdomadaire "gratuit" diffusé dans la basse vallée de Seine. Une gratuité toute relative... Comme nous l'avions révélé en son temps... Plusieurs annonceurs (ceux qui passent des pubs dans l'hebdo) étant également des sous-missionnaires de marchés publics des collectivités dont Tonton Pierre à la main sur la gestion d'une façon ou d'une autre... http://lesaventuresdetontonpierre.e-monsite.com/pages/page-36.html

 

 

10 457 € par mois !

 

 

88

 

 

Greffe du tribunal de commerce de Versailles, impôt sur les sociétés (extrait)

 


Cet hebdomadaire "d'information" locale est né en 2012... Et son actionnaire principale se paye 10 457 euros/brut par mois (dix mille quatre cents cinquante-sept euros) en 2013... Alors que sa société est en déficit de 21 466 euros...  Les jeunes gens et jeunes filles qui remplissent péniblement les espaces rédactionnels doivent quant à eux se contenter des miettes... A la lecture de la déclaration fiscale 2013 de la société La Gazette du Mantois (depuis les comptes de l'entreprise ne sont plus accessibles...) ont constate un chiffre d'affaire de 280 121 € pour 301 924 € de charges d'exploitation.

 

 

Lhabib 3

 

 

1 - La rémunération de l'ensemble du personnel

2 - Le déficit de l'entreprise

3 - L'effectif moyen du personnel

 

 

77

 

 

 

4 - Ce que Lahbib Eddaoudi s'est octroyé pour 2013... Pour mémoire, La Gazette du Mantois est née en décembre 2012 ! Une rémunération qui représente 85,51% de la masse salariale... Pas mal pour une société qui est en déficit...

 


L'exercice offre donc un déficit de 21 466 € (le capital de la société étant à cette période de 10 000 €). Autrement dit, si les débiteurs avaient réclamé leur argent, La Gazette aurait été dans l'incapacité d'honorer ses dettes...

 


Mais cette curieuse gestion comptable n'entame en rien l'appétit financier de Lhabib Eddaoudi puisqu'il s'est rémunéré en 2013 à hauteur de 125 489 € ! Il est à noter que le patron de La Gazette détient 90 des 100 parts de sa société. Pour l'anecdote (?), la charge salariale cette même année a été de 146 753 €, autrement dit Lhabib Eddaoudi s'est octroyé 85,51 % de la masse salariale.

 


Les comptes ont été certifiés par un organisme comptable... On est pourtant loin d'une gestion "en bon père de famille".

 


Il n'est pas rare que les jeunes entreprises perdent de l'argent durant les premières années... L'équilibre financier est toujours difficile à trouver. C'est pour cette raison que les patrons ont du mal à se dégager un revenu... L'objectif premier des dirigeants d'entreprise étant de faire vivre leur bébé... Les plus rigoureux parviennent à se dégager un petit salaire souvent, après deux années... http://www.business-angel-france.com/remuneration-du-createur-dentreprise-rmi-smic-twingo-ou-mercedes/

 

Vos impôts, un journal gratuit, ses revenus


A la lecture des données comptables de 2013 de La Gazette, on constate que Lahbib Eddaoudi a choisi d'échapper à l'orthodoxie comptable ! Ce n'est pas un jugement, c'est un constat. Toutefois, il n'est pas inutile de souligner que plusieurs des annonceurs de La Gazette sont des collectivités... Donc une partie de vos impôts est utilisé pour assurer les revenus de Lhabib Eddaoudi. 

×