Les pneus neige de la discorde

 

 

Où comment éviter les dérages

 

en montagne, mais pas

 

 

les dérapages comptables …

 

Michel Franville, actuel Directeur général adjoint de la Communauté urbaine du Grand Paris Seine & Oise (la communauté qui regroupe vos 6 anciennes agglomérations) est un grand récidiviste.

 

Déjà très sérieusement inquiété par la justice il y a quelques années dans une sombre affaire de recel de détournement de fonds publics du côté du pays de Montbéliard http://lesaventuresdetontonpierre.e-monsite.com/pages/page-28.html , cet adepte des chemisettes en toutes saisons vient de s'illustrer auprès de la nouvelle collectivité à laquelle il collabore.

 

14

Michel Fgranville aime les chemisettes... et les pneus Michelin ! What esle ?

 

Contrairement à ce que beaucoup d'élus de l'exécutif de la GPS&O pensent – il n'y a pas d'ironie dans le début de cette phrase – Michel Frangville n'est pas le DGS (directeur général des services) de ladite collectivité. Et il ne devrait d'ailleurs pas le devenir avant quelques semaines, en mai, pas avant.

 

Il est actuellement « simple » directeur général en charge… de pas grand-chose en fait puisque, comme nous le verrons dans un prochain épisode, la construction de la GPS&O est un véritable bordel aux mains de grands incapables et d'irresponsables notoires.

 

X240 wid

 

Et ce n'est pas une figure de style ! Dixit le président de cette belle et noble collectivité, Philippe Tautou, devant les syndicats le 1er mars dernier : « Ce qu’on nous demande de faire pour une CU est tout simplement de la folie ».

 

 

 

Philippe Tautou est un élu incapable - ça tout le monde le savait - ; il a notamment ruiné la communauté d'agglomération dont il avait la charge précédemment et précipité la commune dont il est maire dans des abysses comptables pour des générations http://lesaventuresdetontonpierre.e-monsite.com/blog/le-tierce-gagnant.html

 

Mais revenons à « chemisette ». Ce garçon qui doit tout à Tonton Pierre végétait depuis sa mise en examen dans l'est de la France ; à la ville de Mantes-la-Jolie (DGS), avant un passage éclair et infructueux à Évreux (DGS de l'agglomération – PS : Jean-Louis Debré avait peut-être des principes à la con, mais il avait des principes...), au Conseil départemental des Yvelines (DGA), avec en prime un virage du coté l'Audas, agence d'urbanisme de Tonton Pierre.

 

Cadre administratif aux compétences visiblement très aléatoires, Michel Frangville a donc été propulsé comme béquille auprès du « talentueux » Philippe Tautou lors de la création du GPS&O... Mais comme Directeur Général Adjoint (DGA)... avant, sans doute, d'accéder au statut de Directeur Général des Services (DGS), autrement dit patron de l'ensemble de la structure administrative du GPS&O.

 

Michel Frangville a donc un véhicule de fonction, et cela est bien légitime et visiblement statutaire. En revanche, faire acheter et monter des pneus neiges sur son véhicule de fonction pour partir quinze jours en vacances à la neige… Tout en exigeant une marque particulière de pneumatiques (des Michelin pour la petite histoire, finalement ce sont des Dunlop qui ont été montés faute de disponibilité des pneumatiques clermontois)... Cela relève du simple caprice… et surtout d'une méconnaissance des règles de la comptabilité publique régissant les collectivités locales !

 

A défaut d'un bon usage des impôts locaux, espérons que l'ensemble du parc automobile de la GPS&O va être chaussé de pneus neige avant l'arrivée du printemps… Ah oui, nous avions oublié de vous le préciser, la facture des pneus neige de Michel Frangville a été adressée à la comptabilité du GPS&O par les services en charge de cette délicate mission…

 

Une simple question : est-il normal, à l'heure où chaque euro d'argent public doit être dépensé avec justesse, qu'une collectivité prenne à sa charge les pneus neige d'un collaborateur qui part en vacances à la montagne ?

 

Si la réponse est OUI, le dérèglement climatique en basse vallée de Seine est décidément bien engagé... Si la réponse est NON, il y a de mauvaises habitudes qui sont déjà prises au sein de cette toute jeune collectivité territoriale…

 

 

 

 

×