les pauvres attendront

 

 

 

Tonton Pierre : Les pauvres attendront…

 

ils en ont l'habitude !

 

Est-il normal que le 3e département le plus riche de France – les Yvelines – soit également celui qui néglige le plus sa mission sociale ?

Aux esprits faibles et autres invertébrés qui pensent naïvement que l’augmentation de 66% de la taxe foncière – taxe faisant partie intégrante des impôts locaux – votée par les élu(e)s du Conseil départemental des Yvelines en début d’année, pourrait venir en aide aux plus démunis voici quelques chiffres.

Selon l’INSEE, le département des Yvelines compte 332 605 personnes propriétaires de leur résidence principale (soit 59,6% de la population observée – voir le tableau de l’INSEE).

 

 

 

 

Pppppppppppppppppp

 

Selon Tonton Pierre et ses complices, cette augmentation de la base de la taxe foncière devrait peser en moyenne pour 125 € par propriétaire : soit 332 605 propriétaires x 125 € = 41 575 625 €.

 

41,5 M€ pour quoi faire ?

 

C’est donc la majorité des contribuables des Yvelines qui va alimenter les caisses du Département suite à cette décision politique du 3e département le plus riche de France… qui est dans le même temps l’un des départements qui néglige le plus sa mission sociale (obligatoire) alors qu'il s'est lancé à coups de dizaines millions dans des missions facultatives.

 

 

Dixit Michel Vignier, ancien conseiller départemental des Yvelines : « Les choix de la politique sociale départementale sont à repenser, un rapport de la Cour des Comptes relève que le département des Yvelines est l’un des cinq départements dont le montant des aides sociales par habitant est le plus faible, ce qui est inconcevable dans le contexte de crise sociale actuel » http://www.michel-vignier.fr/

 

 

Cour des comptes

 

 

Extrait du rapport de la Cour des comptes : « Ces évolutions induisent non seulement une rigidification des dépenses de fonctionnement, comme indiqué précédemment, mais aussi une différenciation entre départements compte tenu de leur structure de population. Ainsi, si l’on rapporte, pour 2011, la dépense sociale à la population, le département de la Creuse supporte la dépense la plus importante par habitant (555€) et les Yvelines la plus faible (293€) » https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=2&ved=0ahUKEwi3r7f0uerLAhXMmBoKHXlUDVkQFggmMAE&url=https%3A%2F%2Fwww.ccomptes.fr%2Fcontent%2Fdownload%2F53086%2F1415060%2Fversion%2F1%2Ffile%2F1_2_situation_perspectives_financieres_departements.pdf&usg=AFQjCNFvbZJqE67pDRVOOY2iw9m74-0ybA&cad=rja

 

Dans une interview accordée au Figaro https://www.yvelines.fr/2016/03/18/pierre-bedier-letat-nous-ment/ , le Président du Conseil départemental estime que « le système social français est à bout de souffle ». Étant l'un des départements les moins sociaux de France comme le souligne les magistrats de la Cour des comptes, on ne pas dire que c'est le fait d'avoir abusé de la dépense sociale qui a coupé le souffle au système dans les Yvelines… Tonton Pierre, lui, ne manque pas d'air pour raconter ce genre de fariboles !

Si l'augmentation d'une partie des impôts locaux va générer plus de 41 M€, rien n'indique que cet argent ira à ceux qui en ont le plus besoin… La coopération décentralisée (mission facultative du département) va elle en revanche - et c'est une certitude - continuer de voir augmenter ses subventions. Elles vont passer de 1€ par habitant à 2 € ! Les pauvres attendront… ils en ont l'habitude !

 

×