LES « CURIEUX » RECRUTEMENTS DU PÔLE DE PREFIGURATION DU GPSO

 

 

TAUTOU ET FRANGVILLE,

 

LES LAUREL ET HARDY

 

DU RECRUTEMENT

 

 

 

Le Président du pôle de préfiguration de la future Communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise (GPSO), Philippe Tautou, était chargé par ses collègues de mettre en place les outils nécessaires à la fusion des six intercommunalités et de défricher le maquis réglementaire.

Résultat : 1/ les maires des petites communes (la majorité des collectivités concernées) se sont aperçus qu’ils allaient être les dindons de la farce – 2 / le projet se résume à quelques ânonnements de Thénardier sur des considérations générales http://lesaventuresdetontonpierre.e-monsite.com/blog/thenardier-fait-les-comptes-pour-le-gpso.html – 3 /un report de l’élection du président de la future CU pour cause d’incompétence et de mauvais calculs sur le nombre de représentants communautaires https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=1543563762622798&id=100009075661179&fref=nf – 4 / l’élection annoncée d’un président prédigéré http://lesaventuresdetontonpierre.e-monsite.com/blog/thenardier-fait-les-comptes-pour-le-gpso.html – 5 / la mainmise totale de Tonton Pierre sur cette future CU et donc la légitime suspicion de l’introduction éventuelle de méthodes déjà condamnées par la Justice...http://lesaventuresdetontonpierre.e-monsite.com/pages/page-3.html

 

 

78

 

Le passé est le passé, mais un jugement reste un jugement

 

 

 

 

Mais le tableau n’est pas si désastreux... En effet, il est bien pire, les craintes pouvant en effet s’additionner les unes avec les autres !

 

Ainsi, un homme sous influence de Tonton Pierre, salarié par le Conseil départemental et qui a senti le vent du boulet judiciaire en son temps http://lesaventuresdetontonpierre.e-monsite.com/pages/page-28.html , par ailleurs grand mangeur de bananes et adepte des courses de fond solitaires – ce qui reflète bien ses méthodes de travail –, Michel Frangville, a ainsi été à la manœuvre auprès de Thénardier pour élaborer le projet (inconnu de tous et surtout des élus) de la future CU.

Au passage, les Yvelinois seront heureux d’apprendre que cet ancien mis en examen rétribué par leurs impôts locaux comme directeur général adjoint du Conseil départemental a été détaché durant des mois pour le compte d’une autre collectivité... à l’heure même où leurs feuilles d’impots locaux éditées par le Département vont exploser (http://lesaventuresdetontonpierre.e-monsite.com/blog/les-faits-rien-que-les-faits.html).  

Mais on assure du côté du Conseil départemental que cet homme est capable de cumuler plusieurs fonctions en même temps... Avec pour résultat concret un projet vide et des erreurs de calcul, effectivement il aurait été préjudiciable de passer à côté de ce personnage... Mais non content de passer pour une buse servile, il apparaît aujourd’hui qu’il a recruté au doigt mouillé et/ou sur le dos d’autres collectivités... avec l’accord – conscient ? - du Thénardier de la basse vallée de Seine.

 

 

14

"Stan"Michel Frangville aime les chemisettes, été comme hiver, c'est son côté rebelle !

 

 

Des recrutements sans doute nécessaires - même si de nombreux cadres des six intercommunalités dissoutes avaient les capacités nécessaires – qui se sont révélés hasardeux pour certains... et curieux pour d’autres.

Deux exemples concrets : une DRH aujourd'hui en arrêt maladie - que certains observateurs avisés n’hésitent pas à qualifier de « tactique » - et l’embauche d’un couple, dont la femme temporairement affectée à un emploi d’utilité dans une mairie de l'agglomération de Mantes, attend avec impatience sa nomination comme directrice adjointe dans la future CU (si Thénardier est élu président). Il n’est bien évidemment pas question ici de remettre en cause les personnes – ce sont des victimes finalement car elles ne savaient sans doute pas dans quoi elles mettaient les pieds même si selon un vieux dicton cela peut porter chance - ; mais de mettre un coup de projecteur sur les sombres coulisses que sont les fondations d’une future intercommunalité... à la sauce Tonton Pierre.

 

Les Laurel et Hardy du recrutement

 

La DRH, aujourd’hui donc en arrêt maladie, avait été embauchée pour recruter les personnes les plus qualifiées afin de construire le projet. Selon nos informations – croisées – elle avait elle-même été recrutée pour son expérience dans les fusions... D'entreprises privées ! Vous pouvez consulter son CV sur Internet : https://fr.linkedin.com/in/nicole-bouilly-166a8843

Erreur de casting tragique lorsque l’on veut fusionner des EPCI dont l’histoire est fondée sur la fonction publique territoriale... Mais Tonton Pierre et son âme damnée en chemisette aiment bien innover et jouer les apprentis sorciers... Avec vos impôts bien évidemment. Comme il fallait s’y attendre, la greffe a échoué, le management des collectivités territoriales n’a en effet rien à voir avec la fusion-acquisition de groupes privées.

Mais sentant le vent du boulet venir et sans doute sous le coup de l’émotion, la DRH tombe malade... Son contrat est devenu définitif au cours de son arrêt maladie. Autrement dit, même si nous souhaitons bien évidemment un prompt rétablissement à cette DRH, cette dernière est désormais sur la liste des personnes faisant partie de la future intercommunalité et donc sur celle de la comptabilité... avant même que cette dernière n’existe réellement ! Un coup de maître de Thénardier et de Frangville, les Laurel et Hardy du recrutement.

 

 

 

Une autre embauche du pôle de préfiguration piloté par les Laurel et Hardy de l'intercommunalité est également curieuse puisqu'elle débouche de fait... sur une double embauche ! 

Dans ce cas - l'histoire ne dit pas si la DRH en souffrance a été ou non à la manœuvre - c'est l'embauche d'un directeur des finances http://fr.slideshare.net/FREDGASNIER/grand-paris-seine-et-oise-lettre-dinformation-n1 (en bas à droite de la page 2) qui pose question.

En effet, et une fois encore sans remettre ici en cause les qualités des un(e)s et des autres, ce recrutement va en entraîner un deuxième, puisque la femme de ce cadre est également cadre dans l'administration territoriale.

Ce couple de cadres territoriaux était d'ailleurs présent dans le dernier organigramme de l'Agglomération Côte basque-Adour, leur EPCI d'origine.

 

Gineste organigramme 2014


 

Rien n'interdit qu'un couple puisse faire carrière main dans la main dans le même établissement public, mais le Thénardier de la basse Seine s'en est déjà fait une spécialité puisque sa femme a travaillé aux côté du Toutou à Tonton à la mairie de Verneuil avant de prendre la direction des services généraux de la CA2RS !

Le népotisme est-il devenu une forme de recrutement ? La question, si brutale soit-elle pour les beaux esprits, est néanmoins parfaitement légitime en l'état. Pour l'heure, seul monsieur fait partie du pôle de préfiguration, madame (pourquoi elle?) s'occupe comme elle peut au sein d'une mairie du Mantois avant d'être nommée, semble-t-il, comme directrice de la collecte et des déchets du GSPO... dès l'élection à la présidence de la CU de Thénardier. Les cadres qui s'occupaient des déchets dans les six EPCI aujourd'hui mort, peuvent faire une croix sur leur carrière au sein du GPSO. La place est déjà occupée... même si la DRH n'a pas encore eu le temps de leur signifier cet état de fait.

×