Ca fait d'excellents Français !

 

 

 

Ça fait d’excellents Français !

 

 

Ces quelques lignes n’apporteront rien à ceux qui souhaitent des informations pures et dures comme ils en ont pris l’habitude en nous faisant l’honneur de nous lire depuis le mois de novembre dernier.

Le procureur de la République de Versailles peut donc lire ce texte sans avoir avoir de remords professionnels. Les « camarades » du PS, du PCF et du PRG Yvelinois qui préfèrent composer avec Tonton Pierre que d’accomplir ce pourquoi ils ont été élus, s’opposer, n’auront donc pas à baisser les yeux en croisant le regard de leurs électeurs. Quant à la très grande majorité des adjoints au maire, des maires, des délégués communautaires, des conseillers départementaux, tous adhérents d’Agissons pour la GPS&O et/ou d’Ensemble pour les Yvelines (EPY), le parti politique crée par Tonton Pierre en novembre 2015, elle n’a qu'à regarder ailleurs, ne rien changer à ses habitudes.

 

Notre travail collectif tout au long des aventures de Tonton Pierre n’est pas seulement de mettre en exergue les errements de Tonton Pierre – le seul homme politique des Yvelines depuis des décennies au final - ; mais de faire ressortir en creux la médiocrité de la quasi totalité de nos élus locaux, sa totale soumission aux injonctions tempétueuses d’un corrompu et l’impérétie de cette classe politique yvelinoise qui n’a visiblement pas d’autre mètre-étalon que le charme graveleux d’un vieux danseur de tango aux tempes colorées et à l’accent du sud-ouest.. Et c’est sans conteste le plus triste spectacle de notre territoire.

Tonton Pierre lui, au moins, ne doit rien à personne, à 100 fois plus d'idées en une journée que sa troupe d’affidés n’en aura en un an, et, in fine, sa vie dionysiaque l’emportera à jamais sur les ternes existences de la cour d’ apolloniens qui l’entourent.

Mais partager des plats canailles autour d’une piscine et d’un verre de vin plein de promesses du côté de Béziers au retour du marché à la belle saison ressemble parfois plus à un conseil d’administration d’une bande mal intentionnée qu’à une réunion d’amis. Ici encore, s’il s’amuse, les autres sont trop reconnaissant d’être simplement présents pour oser émettre la moindre critique sur cette daube si fade et sur ce vin décidément trop approximatif. Ces femmes et ces hommes politiques locaux sont sous le soleil d’été comme sous les ors du Conseil départemental, soumis, frileux et sans âme.

La pièce est rodée depuis des années que ce soit à la mairie de Mantes-la-Jolie, au Conseil départemental et aujourd’hui au sein de la Communauté de l’esperluette (GPS&O) : Tonton Pierre est à l’écriture, à la mise en scène et souvent dans le premier rôle, les plus malléables, rarement les plus présentables, incarnent les premiers rôles et les plus falots étant les plus nombreux jouent les utilités. L’opposition, lorsqu’elle n’est pas tout simplement virtuelle, est parfois soutenue discrètement ou tout simplement engagée pour faire de la figuration.

Que reste-t-il pour contrer Tonton Pierre, deux-trois gauchistes intégristes et intègres du côté de Mantes, quelques « petits » maires sympathiques et droits dans leurs bottes, toujours deux-trois gauchistes et une écolo du côté de la Communauté de l’esperluette... Et Yves Vandewalle au Conseil départemental.

 

Ce dernier est le seul appartenant à la majorité départementale à tirer à boulets rouges sur Tonton Pierre, en séance comme sur son blog http://www.yvesvandewalle.typepad.fr/. Cet homme d'allure austère et au parcours politique classique pour un homme de droite rassemblait l’ensemble des critères pour devenir le pion bien lisse et parfaitement présentable, objet rare, dont Tonton Pierre a parfois besoin pour rassurer les plus suspicieux. Mais non, Yves Vanderwalle ne veut pas jouer les utilités, dit ce qu’il pense, porte le fer avec précision, refuse de voter certains textes, et porte haut les convictions qui l’animent ! L’homme gris et passe-partout tel qu’il peut apparaître au premier abord masque en fait un homme Politique, au sens noble du terme, fier de ses convictions, de sa vision de la politique locale et du noble mandat que les électeurs lui ont confié.

 

Au final, quelques anachroniques gauchistes, une écolo un peu énervée, des « petits » maires méprisés mais Républicains et un Conseiller départemental honnête et de droite... « Ça fait d’excellents Français » comme disait la chanson https://m.youtube.com/watch?v=NcKslf4tUDU&autoplay=1

 

Comme quoi, au final, il ne faut jamais désespérer des femmes et des hommes – trop rare – formant la classe politique locale. Ils sont peu nombreux, mais ils défendent l’esprit républicain qui souffle encore un peu sur notre territoire. Merci à eux.

 

 

×