Blog

C'est un métier, pas une fonction

 
 
LE RÉDACTEUR EN CHEF
 
DE LA FEUILLE DE MANTES
 
EST-IL UN CON ? 
 
Fabrice Ostorero, plus connu dans les milieux interlopes autoroutiers comme la petite chenille urticante d'Epône, est le Directeur général des services de la ville de Mantes-la-Jolie.
 
Comme l'a souligné avec malice M. Merelle, le DGS été nommé rédacteur en chef de La Feuille de Mantes, organe de propagande de la commune de Mantes-la-Jolie. Mais, même si cela n'a rien à voir avec un journal d'information, la presse municipale exige un minimum de formation. Un seul exemple, le numéro du mois dernier.
 
En page 7, au-dessous d'un communiqué du Conseil des institutions musulmanes des Yvelines (CIMY) un autre communiqué s'indigne (sic) qu'un recteur musulman Mantais ait pu être mis en cause dans le Canard Enchaîné en date du 18 novembre. La Feuille précise que le mis en cause a porté plainte contre l'hebdomadaire. En dehors du fait que les petits problèmes du recteur n'ont absolument rien à faire dans La Feuille de Mantes, le rédacteur en chef écrit : LA Canard Enchaîné et rédige le nom du recteur de deux façons différentes RaBBiti puis RabiTTi... Par ailleurs, cette page étant visiblement réservée à la communauté musulmane, le rédacteur en chef n'a rien trouvé de mieux que de publier la photo d'un sanglier sur la droite de la page ! Un cochon côtoyant le CIMY et le recteur de la future grande mosquée de Mantes... On avait peut-être pas prévenu le DGS de Mantes que rédacteur en chef c'était un métier, pas juste un titre ronflant.
 
 
Image

Tonton Pierre aime les pauvres

 

 

L'OPIEVOY, c'est open bar !

 

Tonton Pierre aime bien faire des économies... mais sur le dos des personnes les plus pauvres. Ce n'est pas une accusation, mais un simple constat... et vérifiable sur les liens internet vers lesquels nous vous dirigeons à chacune de nos publications.

 

1 - L'ensemble des élus du Conseil départemental sont indemnisés au plus haut en étant tous membres d'une commission permanente (la loi ne l'interdit pas, mais c'est une exception nationale) http://lesaventuresdetontonpierre.e-monsite.com/blog/les-faits-rien-que-les-faits.html

 

2 – L'office HLM de l'OPIEVOY, dont Tonton Pierre vient de reprendre la présidence, rémunère deux directeur généraux, dont l'un est archéologue (?) mais surtout ancien directeur de cabinet du Conseil départemental... pour le prix d'un http://lesaventuresdetontonpierre.e-monsite.com/blog/tonton-pierre-aime-depenser-l-argent-des-autres.html

 

3 – Plus d'un million et demi d'euros des impôts des Yvelinois sont exfiltrés annuellement vers un pays tiers grâce au à une structure juridique hors de contrôle de l'assemblée territoriale qui délègue ensuite partiellement (?) cet argent à une association de droit étranger... http://lesaventuresdetontonpierre.e-monsite.com/blog/yves-vandewalle-le-dernier-rebelle.html

 

Trois exemples saisis au milieu de l'océan « du grand n'importe quoi » initié, entretenu et développé par Tonton Pierre au fil des ans avec l'appui de ses affidés et laqués.

Mais celui qui donne des leçons de gestion tout au long de l'année est le même qui ferme les centres de la PMI dans le département « à cause du gouvernement », place au chômage les éducateurs de rue et augmente massivement les impôts locaux... alors qu'il développe avec ces mêmes impôts son réseau ouest-africain http://lesaventuresdetontonpierre.e-monsite.com/blog/tonton-pierre-et-le-kaala.html

 

 

Car il faut bien comprendre une chose dans le fonctionnement de Tonton Pierre, c'est sa faculté à soustraire une partie de vos impôts aux contrôles ordinaires pour les intégrer au sein de structures « extraordinaires », GIP et autres associations, beaucoup plus furtives au contrôle de la gestion ordinaire... Ce qui permet, notamment, de placer quelques obligés aux émoluments et aux pedigrees... parfois hors-normes !

 

C'est rarement de gros chocs qui ébranlent les édifices d'apparences indestructibles et interrogent vraiment sur leur fonctionnement. Non, ce sont les petites choses, les petites éléments qui passent souvent sous les radars, par habitude, par le fait que leurs initiateurs sont souvent passés de l’autre côté de la barrière, celle du commun des mortels qui fait attention jour après jour pour finir son mois... C'est pas du Zola, mais c'est vraiment du Tonton Pierre.

Ainsi, pour fêter la nouvelle année, le président de l'OPIEVOY, Tonton Pierre, «  présentera ses vœux aux collaborateurs de l’Opievoy, le jeudi 28 janvier 2016, à partir de 18h30, à l’Orangerie de la Manufacture - Cité de la Céramique, 2, place de la Manufacture à SEVRES ».

Un lieu charmant, mais aux prestations dispendieuses pour un office HLM, dont le responsable (Tonton Pierre) annonce qu'il va couper en trois (les salariés aussi ?) la structure (donc : 3 DG, 3 DAF, 3 services communication... vous avez compris la manip ? ) .

 

Orangerie de la Manufacture

1447411106 2184 162833802

1447431247 8095 309101493

 

 

Pour mémoire, le président de l'OPIEVOY a tenté il y quelques semaines (sans succès grâce au préfet du Val d'Oise) d'augmenter le prix des loyers des 50 000 logements dont il est le « gestionnaire », après avoir embauché son ancien directeur de cabinet au Conseil départemental (avec succès mais en continuant de payer pendant deux et demi l'ancien DG remercié), de virer trois cadres de la direction générale de l'OPIEVOY (indemnisations conséquentes avec les loyers des HLM)... Bref, Tonton Pierre tourne à plein régime ! Avec votre argent !

 

Nouvelle tournée triomphale pour Tonton Pierre

 

 Interventionnisme et néocolonialisme 

 

 

En grande tournée sénégalaise pendant les massacres parisiens du mois de novembre dernier - périple africain qu'il n'a pas jugé bon d'interrompre malgré les conseils de proches - le toubab du fleuve Sénégal est honoré une nouvelle fois par les populations locales et arbore une nouvelle tenue d'un joli camaïeu de beige et de brun.

 

 

Image 2

 

Sur un autre instantané, le caudillo de la basse vallée de Seine se voit offrir par la population un autre costume d'un blanc immaculé. Tonton Pierre goûte visiblement ces moments de gloire hors les frontières.

 

 

Image 3

 

 

Pour ceux qui auraient encore un peu de curiosité, vous pouvez perdre du temps à regarder la vidéo de Tonton Pierre... qui passe son temps à enfoncer des portes ouvertes.


 

https://www.youtube.com/watch?v=O5HEMJ4E_1Y&app=desktop

 

 

Le président du Conseil départemental des Yvelines n'est pas en terre inconnue au Sénégal comme nous l'avons vu dans divers épisodes des "aventuresdetontonpierre" et dans ce blog. Cela fait en effet des années qu'il s'est mis en tête qu'il avait un destin africain.

Pour cela, il s'appuie sur l'importante communauté sénégalaise installée dans le Mantois.

Tel un maquignon, il repère les éléments prometteurs avant de les promouvoir au sein des structures para-municipales et/où de les placer la tête des associations liées à la coopération décentralisée dont il a le contrôle, via les subventions du Département et, pour les plus dociles/brillants (l'un n'excluant pas l'autre), les portes du pouvoir politique sénégalais peuvent s'ouvrir.

Et pour avoir l'oreille d'une partie des élites sénégalaises, Tonton Pierre fait régner l'ordre dans le bouillonnant et stratégique vivier politique ouest africain qu'est le Mantois. 

Une fois encore, ce ne sont pas nos petits cerveaux malades qui tentent de tailler un costard à Tonton Pierre... La simple lecture attentive des différents articles de la presse sénégalaise - secteur très dynamique et divers - en raconte beaucoup plus sur les manœuvres de Tonton Pierre que nos imaginaires yvelinois.

Voici une petite sélection d'articles vieux de seulement quelques mois relatant comment un ancien poulain de Tonton Pierre, aujourd'hui ministre dans son pays, et le président du Conseil général des Yvelines sont intervenus pour "saboter" un meeting de militant(e)s sénégalais(e)s hostiles au parti du président sénégalais... A Mantes-la-Jolie !

Lire la suite

Les délires africains de Tonton Pierre

 

Le toubab du fleuve Sénégal

joue les faiseurs de Rois

 

 

 

Pour ceux qui auraient encore des doutes sur les délires de Tonton Pierre en matière de politique africaine et plus particulièrement sur son activisme au Sénégal, vous trouverez ici quelques éléments supplémentaires. Ils proviennent d'un site d'information Sénégalais http://www.diasporas.fr/interdiction-du-meeting-de-bokk-gis-gis-a-mantes-la-jolies-cest-mamadou-talla-qui-aurait-tout-orchestre/

Vous comprendrez peut-être encore mieux pourquoi des centaines de milliers d'euros de vos impôts (1,5 M€ pour l'instant) alimentant les comptes d'un organisme hors de contrôle du Département (l'Ycid) et la composition du conseil d'administration (majoritairement des hommes et des femmes très redevables à Tonton Pierre) de cette structure folle sensée organiser la coopération décentralisée et dont le Sénégal concentre plus de 40% des moyens financiers, humain et matériel http://lesaventuresdetontonpierre.e-monsite.com/pages/page-41.html

 

Lire la suite

Yves Vandewalle, le dernier rebelle ?

 

 

 

Après le GIP (Groupement d’intérêt public),

 

l’association de droit sénégalais !

 

 

En juin dernier, le conseiller départemental (LR) Yves Vandewalle clamait haut et fort ses doutes quant au financement et au fonctionnement de l’YCID http://lesaventuresdetontonpierre.e-monsite.com/pages/page-41.htmln (Yvelines coopération internationale et développement).

 

La nouvelle structure mise en place par Tonton Pierre pour conforter sa « politique » africaine échappe en effet, du fait de sa structure juridique, aux contrôles des élus des Yvelines - bien qu’ils en assument (via vos impôts, 1 663 689 € à ce jour…) le fonctionnement, le gîte et le couvert – et au garde-fou que peut représenter la chaîne administrative de la collectivité.

 

Autrement dit, seul Tonton Pierre en a la maîtrise, le conseil d’administration de ce GIP ressemblant dans la majorité de sa composition à une sorte de club des VIP des redevables du président du Conseil départemental.

Yves Vandewalle, conseiller départemental du Canton de Maurepas s’interroge alors : « Les temps sont à la disette budgétaire (…) La coopération décentralisée n’est pas vraiment une compétence départementale (…) Confier la gestion de ces crédits (1 663 689 € à ce jour) à un G.I.P. ne me paraît pas réellement justifié, dans la mesure où la part du financement départemental est très importante, et le personnel issu du Conseil départemental. Ce mode opératoire a pour effet de déposséder notre assemblée de son pouvoir de décision et de contrôle ». https://www.yvelines.fr/wp-content/uploads/2010/03/CRA-du-19-juin-2015.pdf

 

L’élu est un homme bien élevé, les mots sont posés. Il appartient à la majorité départementale (100% des sièges)… Mais il respect son mandat et exprime a minima des « doutes ». Il est le seul au final à s’abstenir de voter la délibération (730 000 €). Il n’est peut-être pas inutile de retenir son nom car ce n’est pas la seule fois où l’élu du canton de Maurepas s’inquiète de certaines pratiques et choix au sein de l’assemblée territoriale présidée par Tonton Pierre.

Yves Vandewalle doit avoir des dons de divination puisque son "cauchemar" est aujourd'hui palpable si l’on en croit le site internet du Conseil départemental http://mobiles.yvelines.fr/blog/2015/12/02/les-fondations-de-la-mdy-au-senegal-sont-posees/

 

Mais Yves Vandewalles peut être rassuré… Jean-Marie Tétart, maire de Houdan et député des Yvelines, supervise au Sénégal le bon emploi des impôts votés par les élus du conseil départemental… et confiés à un GIP incontrôlable par son argentier et dont une association sénégalaise assure la maîtrise d’œuvre des investissements… Effectivement, on se demande bien pourquoi l’élu du canton de Maurepas s’inquiète du bon usage des impôts des Yvelinois en période de disette budgétaire !

http://mobiles.yvelines.fr/blog/2015/12/02/les-fondations-de-la-mdy-au-senegal-sont-posees/

 

 

1 association

Non seulement l’YCID échappe au contrôle de la majorité des élus du Conseil départemental et des services administratifs, mais c’est une association de droit sénégalais qui gère sur place son premier investissement…

 

 

 

2 impots

 

Ce sont donc bien vos impôts collectés par le Conseil départemental yvelinois qui alimentent à 99% une structure autonome de coopération décentralisée qui délègue ensuite à une association de droit sénégalais le soin de gérer la construction d’une maison des Yvelines au Sénégal (150 000 €).

 

 

3 classique

« Permettra à des Yvelinois éloignés du marché du travail classique ».

Se rapprocher du marché du travail… en s’éloignant. Effectivement, personne n’avait encore osé !

 

 

4 famille

 

« Permettra à des Yvelinois éloignés du marché du travail classique »… de « se rapprocher de leur famille » et « passer le permis de conduire ». Vu sous cet angle…

 

 

7 tetart

 

5 jean marie

 Jean-Marie Tétart, maire de Houdan et député des Yvelines, est « impressionné »… de quoi ? D’être le président d’une structure issue d’une collectivité à laquelle il n’appartient pas et dont le premier acte de responsabilité a été de confier sa première réalisation concrète à une association dont les statuts ne sont pas du ressort d’une juridiction française ? Le mot « inquiet » est sans doute plus approprié !  

 

 

 

6 8

Pour que les choses soient bien claires pour tous, voici le joli panneau d’affichage installé devant le chantier de la future Maison des Yvelines au Sénégal (merci au Conseil départemental des Yvelines pour sa transparence exogène).

 

1 – Vos impôts

2 – L’YCID

3 – L’association de droit sénégalais (les élus du Conseil départemental ont-ils voté en faveur de cette création !)

4 – La future maison des Yvelines

Les faits, rien que les faits

 

 

« Les faits ne cessent pas d'exister parce qu'on les ignore »

Aldous Huxley

 

Extrait du compte rendu analytique N°965 (séance du vendredi 19 juin 2015) à mettre en parallèle avec diverses et récentes coupures de presse.

 

 

X

 

 

Ne vous fatiguez pas, l’ensemble des conseillers généraux sont membres des commissions permanentes. Il serait par ailleurs « démagogique » de préciser les autres mandats électifs dont l’immense majorité des conseillers départementaux sont les élus indemnisés.

 

Les travaux de l’Assemblée sont préparés en commissions permanentes dans les différents domaines d’intervention du Département :

 

Finances, Affaires Européennes et générales

Président de la commission : Laurent RICHARD - Christine BOUTIN - Pierre FOND - Marie-Célie GUILLAUME - Guy MULLER - Karl OLIVE - Alexandra ROSETTI - Yann SCOTTE - Yves VANDEWALLE

Le parisien impots

 Enseignement, Culture, Jeunesse et Sports

Présidente de la commission : Cécile ZAMMIT-POPESCU - Anne CAPIAUX - Claire CHAGNAUD-FORAIN -Sylvie d’ESTEVE – Cécile DUMOULIN – Janick GEHIN - Alexandre JOLY- Joséphine KOLLMANNSBERGER - Philippe PIVERT

Le parisien pmi

Emploi, Affaires sanitaires, Familiales et Sociales

Présidente de la commission : Sonia BRAU - Catherine ARENOU - Marie-Hélène AUBERT - Georges BENIZE - Philippe BRILLAULT - Hélène BRIOIX-FEUCHET - Bertrand COQUARD - Ghislain FOURNIER - Olivier LEBRUN - Laurence TROCHU

Parisien budget

Aménagement du Territoire et Affaires rurales

Président de la commission : Olivier de LA FAIRE - Nicole BRISTOL - Josette JEAN - Didier JOUY - Michel LAUGIER - Pauline WINOCOUR-LEFEVRE

Le parisien insertion

Travaux, Infrastructures et Grands projets innovants

Président de la commission : Jean-Michel FOURGOUS - Philippe BENASSAYA - Laurent BROSSE - Marcelle GORGUES - Elisabeth GUYARD - Elodie SORNAY - Jean-François RAYNAL

Vv

 

Ecole Mantaise d'administration

 

 

TONTON PIERRE VEUT FORMER LES CADRES ET LES ELUS

SENEGALAIS

 

Tonton Pierre est parfois cachottier dans les Yvelines sur ces réelles intentions au Sénégal… mais pas au Sénégal. Ainsi, le toubab du fleuve Sénégal s’est-il entretenu avec les journalistes du Soleil et de l’agence de presse du sénégalaise. Extraits.

23 1

3 millions d’euros

« La coopération entre le Conseil départemental des Yvelines et les collectivités locales du Sénégal est dynamique. En huit ans, il a investi près de quatre milliards de francs, soit trois millions d’Euros »

 

Son institution

« En visite au Sénégal, il doit se rendre dans la région de Tambacounda pour faire une évaluation des projets financés par son institution »

 

Former des personnels et les élus

« Il s’agit de mettre l’accent sur le renforcement institutionnel, le pilotage et la mise en œuvre des politiques publiques, la planification du développement local, la formation des élus et personnels»

 

L’YCID

« Dans sa politique d’appuyer les collectivités locales sénégalaises, il a lancé en 2015 le groupement d’intérêt public Yvelines coopération internationale et développement (Ycid). Dans le cadre du déploiement des moyens d’Ycid, la ville d’Ourossogui va abriter un espace dédié à la coopération yvelinoise. Cette « Maison des Yvelines » à Ourossogui dont les travaux ont déjà démarré, sera un centre de ressource, un cadre de travail et d’animation »

 

http://www.lesoleil.sn/index.php?option=com_content&view=article&id=44683%3Acooperation-decentralisee--pres-de-4-milliards-de-fcfa-investis-par-les-yvelines-dans-trois-regions&catid=241%3Aregions&Itemid=119

 

Le Collectif Mantais de médiation, dont l’un des ministres du gouvernement sénégalais actuel est issu http://www.gouv.sn/Monsieur-Abdoulaye-Balde.html , tout comme le 6e adjoint de la mairie de Mantes-la-Jolie http://lesaventuresdetontonpierre.e-monsite.com/pages/page-8.html, récemment nommé ambassadeur itinérant de son pays (Le Sénégal), sont donc peut-être les derniers à avoir été façonnés par cette association mantaise http://lesaventuresdetontonpierre.e-monsite.com/blog/tonton-pierre-pecresse-et-et-son-excellence.html, sorte d’ENA du Mantois.

 

Au final, c’est sans doute un bien que l’YCID reprenne le flambeau (et finance sur les fonds départementaux cette école des cadres au Sénégal) puisque que Collectif Mantais de médiation avait pour « mission première la coordination des actions Adultes-Relais dans le domaine de la Médiation familiale et sociale de quartier en particulier au Val Fourré ».

Mais au fait, une collectivité peut-elle subventionner- en toute connaissance de cause - une association qui œuvre dans un domaine qui n’a absolument rien de commun avec l’objet social de ladite association ?

 

 

Tonton Pierre et le kaala

 

Tonton Pierre distingué d’un Kaala grâce à vos impôts !

 

 

Cruel hasard du calendrier, le 14 novembre dernier, alors que des terroristes se revendiquant de l’Etat islamique viennent d’ensanglanter les rues de Paris, Tonton Pierre joue les vedettes du premier Gala de la coopération décentralisée organisé par l’association des maires du Sénégal. Point d’orgue du séjour sénégalais de Tonton Pierre dans un pays où il compte de nombreux amis et des obligés… qu’il traîne dans ses valises depuis Mantes-la-Jolie.

 

2 7

Tonton Pierre, son kaala et sa statuette

 

 

Lors de cette soirée de gala, Tonton Pierre a été décoré du Kaala (appellation en langue nationale wolof de Turban) de la coopération décentralisée ! Un joli tissu chamarrées jeté sur l’épaule et une magnifique statuette dans les mains sont donc venus agrémenter le discours de Tonton Pierre ; un « modeste » hymne à la gloire du président du conseil départemental et de son action dans le domaine de la coopération décentralisée.

Nous vous avons déjà parlé de l’YCID, le nouveau bras-armé de la coopération décentralisée à la sauce Tonton Pierre http://lesaventuresdetontonpierre.e-monsite.com/pages/page-31.html

99 gip

Il ne faut pas se raconter d‘histoire, l’YCID est payé à 99% par vos impôts… (ci-dessus extrait du rapport annuel)

 

Cette structure massivement financée par le Département (à 99%) échappe pourtant à l’ensemble des élus non-initiés (qui ne siègent pas au conseil d’administration) et aux différents services administratifs du Conseil départemental…  En effet, la structure juridique de l’YCID - et c’est précisément ici que réside toute l’astuce – permet à ceux qui en sont à la tête d'en faire ce qu'ils veulent…

C’est une vilaine habitude de Tonton Pierre, notamment au Conseil départemental, de sortir certains services de leur environnement naturel et donc de l’orthodoxie administrative pour les lier directement à son cabinet et donc d’être quasiment hors de portée des contrôles budgétaires et autres tracasseries réglementaires...

 

Cg verite

Un seul élu du département se pose des questions… et les bonnes

 

 

Le cabinet versaillais de Tonton Pierre – même si un toilettage est en cours – a compté jusqu’à 60 personnes (directement ou indirectement) ; cela allait de l’emploi occupationnel aux missions les plus délirantes pour un conseil départemental en passant par la rémunération d’une ancienne rectrice d’université limogée pour gestion défaillante ! Un éclairage particulier - agrémenté de belles illustrations - est d’ores et déjà programmé dans nos différents supports numériques.

Mais revenons à l’essentiel, Tonton Pierre et le Conseil départemental. Pour que les choses soient bien claires, nous vous exposons les compétences obligatoires d’un Département.

 

Competences du conseil departemental

http://www.interieur.gouv.fr/Archives/Archives-des-actualites/2015/Departementales-2015/Les-competences-du-conseil-departemental

 

Pour mémoire, le département des Yvelines est le troisième plus riche de notre pays. Mais notre visionnaire local et sa majorité de baltringues qui ne jurent que par le sérieux budgétaire nous annoncent des jours sombres. Les coupes sont franches et toujours au détriment des mêmes. Visiblement, le social dans les Yvelines n'est pas une priorité. 

 

Parisien budget

Le parisien pmi

Le parisien insertion

Le parisien impots

Le parisien handicapes

 

 

 

 

 

 

 

Tonton Pierre, Pécresse et son Excellence (épisode 2)

 

 

Valérie Pécresse : « Pour lutter contre communautarisme »

 

Durant la campagne des élections régionales, Valérie Pécresse a promis à diverses reprises de « rétablir l'autorité républicaine pour lutter contre le communautarisme, les trafics et la radicalisation » http://www.localtis.info/cs/ContentServer?pagename=Localtis/LOCActu/ArticleActualite&cid=1250269977255

 

 

Pecresse contre communautarisme

 

 

Nous avions suspendu nos publications le temps de la campagne officielle des élections régionales par esprit républicain… Les postures répétées de Valérie Pécresse résonnaient donc à nos oreilles comme autant de bonnes nouvelles (sur son annonce concernant la lutte contre le communautarisme). Mais bon, nous sommes quelques-un(e)s à avoir participé à des campagnes électorales… et au final nous n’avons pas été déçus.

 

Le vendredi 4 décembre 2015, dès 20h30, (la campagne électorale du premier tour devait s’achever à minuit ce même jour), à l’Agora (maison des associations), à Mantes-la-Jolie, Valérie Pécresse était l’attraction principale de deux « réunions » qui ont pu apparaître (huis-clos de la réunion) comme étant placées sous le sceau du communautarisme électoral, l’un des moteurs du système mis en place depuis des années par Tonton Pierre.

 

Douillet 1

 

Les invités (communauté sénégalaise pour la première réunion et communauté portugaise pour la seconde) ont effet tous été conviés à rencontrer la tête de liste LR-UDI-Modem d’IDF par SMS. Bref, des réunions bien discrètes venant ponctuer une campagne pourtant très médiatique dont les acteurs cherchent à tous crins d’ordinaire la publicité de leurs idées… Ici, non. Pourquoi ? Mystère…

A nos yeux, une réunion politique doit être ouverte à l'ensemble de la communauté nationale ; la République étant une et indivisible, c’est même l’article1er de la Constitution : « La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale ».

Réunir une communauté au rez-de-chaussée puis une autre au sous-sol du même bâtiment quelques minutes plus tard cela s'appelle du communautarisme. Il n’est pas interdit d’approuver ce genre de chose, mais ce n’est pas notre conception de la société. Le communautarisme est pour nous le ferment des pires dérives : on ne classe pas les électeurs selon leurs origines ethniques et/ou religieuses. Il existe des problèmes spécifiques, mais ils doivent être traités à livre ouvert par l'ensemble de la communauté nationale. Le communautarisme est le meilleur moyen de diviser les gens et de les maintenir sous influence. Par ailleurs, cette réunion politique qui s'est déroulée dans un bâtiment municipal n'a fait l'objet d'aucune publicité, les invités ont été parfaitement ciblés (quels critères ?) et conviés uniquement par SMS.

Douillet 2

 

Seules traces de cet évènement électoral à Mantes-la-Jolie, quatre photos sur le compte Twitter de l’inconséquent David Douillet (et une reprise sur celui de Valérie Pécresse) qui permettent de percevoir l’enjeu. On y parle de « rencontres » et/ou de « meeting » et de « coopération décentralisée » (on y arrive enfin).

 

Pecresse communautarisme

 

Après une première « réunion » destinée essentiellement aux ressortissants de l’Afrique de l’Ouest francophone qui s’est déroulé salle A (rez-de-chaussée) à l’Agora, Valérie Pécresse a été « invitée » à venir rencontrer au sous-sol des représentants de la communauté lusophone (il y une coopération décentralisée avec le Portugal ? )… Cette fois-ci, les consignes ont été respectées (et/ou David Douillet n’a pas été de la fête) et donc pas de photo disponible.

Il est bien évidement et tout à fait normal que la tête de liste de la droite républicaine aux élections régionales d’Ile-de-France participe à des réunions électorales… C’est même son devoir. Ce qui est plus surprenant – mais la vie n’est qu’une vaste farce – c’est que cela se déroule en catimini, quasi furtivement et quelques minutes avant la fin de la campagne officielle du premier tour, lors deux réunions distinctes et successives auprès de deux communautés.

Favoriser le communautarisme est l’une des marques de fabrique de Tonton Pierre… et Valérie Pécresse s’est prêtée à ce petit jeu que nous réaffirmons être dangereux pour l’unité même de la République.

Etonnement (?), aucun média local n’a parlé de ces derniers et singuliers actes de campagne achevant le premier tour des élections régionales de Valérie Pécresse. Il nous est donc impossible de vous évoquer la teneur réelle des propos échangés durant ces deux réunions privatives… David Douillet parle d’un « meeting » avant d’évoquer « une rencontre pour parler de coopération décentralisée », Valérie Pécresse, quant à elle, évoque « un dîner sympa avant nos dernières rencontres à Mantes-la-Jolie ».

Il est à noter que la très grande majorité des élus municipaux de Mantes-la-Jolie n’a pas été conviée à ce moment fort de la démocratie locale (ni même alertés)… pas plus que les militants LR pour faire la claque ! 

Tonton Pierre, Pécresse et son Excellence (épisode 1)

 

 

Le 6e adjoint au maire Mantes-la-Jolie nommé ambassadeur du Sénégal !

 

Amadou Talla Daff, 6e adjoint de la mairie de Mantes-la-Jolie en charge de la jeunesse, de la prévention et des fonds européen, est définitivement incontournable pour Tonton Pierre… et inversement.

Début décembre, en quelques jours seulement, tout ce que pouvait apporter Amadou Talla Daff à Tonton Pierre s’est réalisé et tout ce que Tonton Pierre pouvait offrir au « bon » docteur Daff s’est matérialisé !

L’apothéose d’une amitié construite par Tonton Pierre. Un curieux mélange dont ce dernier à le secret : néocolonialisme, postes électifs et avantages afférents, communautarisme, rêve de politique africaine « à la papa »… et élections régionales.

 

Ambassadeur itinérant et adjoint au maire !

 

Ainsi, Si l’on en croit la rédaction du site http://www.diasporas.fr/amadou-talla-daff-ambassadeur-itinerant-la-consecration-dun-temperament/ le 6e adjoint de la mairie de Mantes-la-Jolie, par ailleurs « coordinateur de la section APR (le parti politique de l’actuel Président de la république Sénégalais) de Mantes-la-Jolie et coordinateur adjoint de la DSE/France, est nommé ambassadeur itinérant par le président Macky Sall. Sa nomination a été rendue publique, mardi 1er décembre ».

Amadou talla daff ambassadeur

Ammadou Talla Daff, 6e adjoint de la mairie de Mantes-la-Jolie, a été nommé ambassadeur itinérant par le président de la République du Sénégal le 1e décembre denrier

 

Sa mission ? Assurer la réélection du Président sénégalais

 

Toujours selon le même organe de presse et si l’on en croit les propres déclarations de l’adjoint au maire de Mantes-la-Jolie – dite désormais son Excellence - le président sénégalais Macky Sall « m’a demandé de rester ici en France et de l’aider à mieux structurer le parti pour assurer sa réélection ».

Nous avons déjà relaté par le menu http://lesaventuresdetontonpierre.e-monsite.com/pages/page-8.html le parcours politique local et sénégalais (très engagé) de cet homme lige de Tonton Pierre. Espérons toutefois que son Excellence aura encore quelques « loisirs » pour s’occuper des problèmes des Mantaises et des Mantais dont il est jusqu’à nouvel ordre l’un des importants élus.

Ce n’est pas la première fois que l’un des « poulains » de Tonton Pierre parvient à tutoyer les sommets au Sénégal. Ce n’est pas le fruit du hasard, mais le résultat d’une véritable passion africaine propre à Tonton Pierre dont le Sénégal est le joyau.

 

L’ENA de Mantes ?

 

Ainsi, il y a quelques années, Mamadou Talla, actuel ministre sénégalais de la Formation professionnelle, de l'Apprentissage et de l'Artisanat n’était autre que le président du Collectif Mantais de médiation, une association montée par la mairie de mantes-la-Jolie (*). Une fonction importante puisqu’elle figure en bonne place dans le CV du ministre sur le site officiel du gouvernement du Sénégal http://www.gouv.sn/Monsieur-Abdoulaye-Balde.html (cliquez sur l’onglet LE MINITRE).

 

Ministre 1

 

 

Ministre 2

 

 

Curieusement (?), son Excellence Amadou Talla Daff, est également passé par le Collectif mantais de médiation, mais comme directeur, il n’y a pas encore si longtemps http://www.manteslajolie.fr/enbref-1375-ACTION-SOCIALE-ET-SOLIDARITE-A-MANTESLAJOLIE-SOUSPREFECTURE-DE-MANTESLAJOLIE-LES-VOLONTAIRES-DU-SERVICE-CIVIQUE-FELICITES 

 

 

Daff 1

 

 

 

Tonton Pierre dont les rêves africains sont désormais connus de tous, et plus particulièrement des contribuables, a semble-t-il doté Mantes-la-Jolie – terre d’Excellence – d’une sorte d’ENA du Mantois sous couvert d’une association… L’Excellence n’a pas de prix pour Tonton Pierre ! En revanche, il en a un pour le 6e adjoint de la mairie de Mantes-la-Jolie puisque selon les déclarations de Diouma Dieng Diakhaté, styliste sénégalaise nommée également ambassadeur itinérant en début d’année « elle gagne un salaire d’un peu plus de 500 000 francs CFA, et est outillée d’un passeport diplomatique et du carburant chaque fin de mois ». http://www.senenews.com/2015/02/23/diouma-dieng-diakhate-fait-des-revelations-sur-son-role-aupres-du-president-je-gagne-un-salaire-de-500000-fcfa_113941.html

 

D’autres ambassadeurs itinérants ont récemment été nommés par le président Macky Sall, comme Fodé Sylla, l'ancien président de SOS-Racisme, et El Hadji Diouf, ancien footballeur international. Des personnalités éminentes qui sont chargées de porter haut les couleurs du Sénégal et apparaissent même sur l’organigramme de la présidence de la République http://www.presidence.sn/content/organigramme

 

 

Senegal 1Senegal 2

Son Excellence Amadou Talla  Daff n'apparaît pas encore sur l'organigramme de la présidence de la République sénégalaise car sa nommination est trop récente

 

 

(*) Le Collectif Mantais de Médiation a été créé le 27 octobre 2000. Il comprend actuellement 9 structures associatives, la Mairie de Mantes la Jolie (Médiation Urbaine de Proximité, la Réussite Éducative et les Correspondants de Nuit) et l’Éducation Nationale via le Réseau d’Éducation Prioritaire (REP). Sa mission première est la coordination des actions Adultes-Relais dans le domaine de la Médiation familiale et sociale de quartier en particulier au Val Fourré. Le Collectif Mantais de Médiation a une mission d’accueil, d’écoute, d’orientation et d’accompagnement du public

http://www.manteslajolie.fr/ANNUAIRE%20DES%20ASSOCIATIONS&asso=216&cat=110

 

 

 

Lire la suite

Deux suspects au Conseil régional !

RIONS UN PEU AVANT DE MOURIR

SANTINI ET MC-GUILLAUME SUR UNE LISTE DE SUSPECTS !

Selon le journaliste Sylvain Tronchet, il a manqué deux voix dans le camp de Pécresse lors de son élection triomphale à la présidence de la région Ile-de-France. Nous connaissons tous les très mauvaises relations entre Valérie Pécresse et Tonton Pierre (cela n'empêche pas les accords de façade pour les élections). Selon des mauvaises langues, Jean-Luc Santini (militant bédiériste de la première heure et réélu à l'assemblée régionale) ainsi que Marie-Célie Guillaume (UDI par la main gauche et élue dans le même hémicycle) seraient sur la liste des suspects... Par précaution, ils ont choisi l'avocat des deux ex-employés de Babette (la colistière de Pécresse et cuisinière de son état) pour assurer leur défense ! Un homme de loi dont Tonton Pierre a usé et abusé durant des années...

Le patinage électoral selon Tonton Pierre

 

 

Mais qui est la nouvelle directrice-adjointe de la patinoire de Mantes-la-Jolie,

Fadoua Ghazouani ?

Lire la suite

Tonton Pierre aime dépenser l'argent des autres

 

 

Office HLM (OPIEVOY) : Un DG pour le prix de deux !

 

Dans l’épisode 25 des aventures de Tonton Pierre http://lesaventuresdetontonpierre.e-monsite.com/pages/page-38.html nous mettions en exergue l’obsession – et quelques raisons moins immatérielles - qu’a Tonton Pierre pour présider l’office public de l’habitat (OPH *) de l’OPIEVOY.

Après avoir repris cet établissement, Tonton Pierre y nomme immédiatement l’un de ses affidés, Arnaud Legros, son ancien directeur de cabinet au Conseil départemental, un « proche parmi les proches » selon Le Parisien http://www.leparisien.fr/mantes-la-jolie-78200/bedier-lr-place-un-proche-a-la-tete-de-l-office-hlm-opievoy-05-11-2015-5250277.php

 

(*) Les organismes d'habitations à loyer modéré sont, en France, des organismes publics ou privés qui construisent ou gèrent des logements locatifs destinés à des personnes de condition modeste. Ils ont remplacé, aux termes de la Loi de 1949, les anciens organismes d'Habitation à bon marché (HBM) https://fr.wikipedia.org/wiki/Organisme_d%27habitations_%C3%A0_loyer_mod%C3%A9r%C3%A9_(France)

 

 

 

Lire la suite

Après les élections : retour au réel

 

Plus de 63 000 pages déjà lues !

 

Le site "Les aventures de Tonton Pierre" est aujourd'hui installé dans le paysage yvelinois et plus particulièrement dans le Mantois et à Versailles, même si les internautes parisiens restent les plus curieux.

Les différentes pages des 24 premiers épisodes du volume 1 de cette saga tragi-comique de Tonton Pierre ont en effet été lues des dizaines de milliers de fois (7 321 visiteurs pour 63 020 pages vues au 14 décembre 2015 à 12h09).

Notre objectif premier est atteint : que le plus grand nombre puisse accéder facilement aux informations et que celles-ci puissent être vérifiées par chacun (liens internet).

Le quotidien Le Parisien en date du 21 novembre dernier a cité, dans l’une des pages locales de son édition yvelinoise, notre site internet http://www.leparisien.fr/mantes-la-jolie-78200/le-blog-anonyme-qui-attaque-bedier-agite-mantes-la-jolie-20-11-2015-5296671.php

A aucun moment dans l’article « l’entourage » de Tonton Pierre interrogé ne parle d’allégations phantasmatiques ou de mensonges éhontés… Ils sont donc au courant et, de facto et a minima, soit co-auteur(e)s des faits exposés, complices ou con(ne)s… Pour certain(e)s, nous affirmons qu’ils ont même touché le tiercé… et pas forcément dans l’ordre !

Une fois encore, nous ne sommes ni des juristes, ni des moralistes. La Justice est en effet une affaire austère et sérieuse et la morale mène souvent aux pires excès. Au final, si l’on en croit l’article du Parisien, la seule chose qui inquiète réellement l’entourage de Tonton Pierre est de savoir qui sont les « traitres » derrière les claviers de notre site internet et de nos comptes sur les réseaux sociaux !

« Quand la haine des hommes ne comporte aucun risque, leur bêtise est vite convaincue, les motifs viennent tous seuls ».

×